Qui est Lola ?

Qui est Lola ?

étudiant·e
2021

Portrait haut en couleur de Lola Belloni, Etudiante en 1ère année d'arts graphiques à l'EPSAA

Lola Belloni a 20 ans, elle est en recherche constante de nouveautés et d’apprentissages dans plusieurs domaines artistiques. On la remarque par son travail très visuel.

Illustration réalisée avec une tablette graphique dans le cadre d’un projet sur les lunettes. Ici les deux femmes représentent les branches et les chapeaux les verres.  

Lola a obtenu un Bac S puis a réalisé une année en prépa de cinéma d’animation aux Gobelins, cette introduction à l’Art lui a donné envie d’explorer le monde artistique. Elle a décidé ensuite de rejoindre la prépa de l’EPSAA afin d’expérimenter les bases acquises aux Gobelins, de découvrir et de “toucher à tout”.  

En effet la prépa de l’EPSAA propose un apprentissage dans des domaines très divers (croquis, chromatologie, cultures graphiques et techniques, étude du processus créatif, photo, etc. ) : des savoir-faire qui lui donnent les moyens d’explorer et d’apprendre davantage.

Son année de prépa à l’EPSAA lui a donné accès à la 1ère année d’arts graphiques, à la rentrée prochaine elle passera en 2ème année.

“Pour moi, l’EPSAA est une école très professionnalisante, avec un cursus assez dense et qui apporte beaucoup de savoirs”

Pour Lola le plus important est d’aimer les études qu’elle suit. Elle est satisfaite de son parcours à l’EPSAA et continue son apprentissage des arts graphiques, les cours lui permettent d'expérimenter plusieurs disciplines comme elle le souhaitait.  

Si elle expérimente davantage les formes classiques du graphisme, elle ne se ferme pas au numérique.  

“Récemment, j’ai beaucoup apprécié les cours de 3D car j’apprends en m’exerçant. Si on m’avait dit l’année dernière que je m'éclaterais à faire de la 3D je ne l’aurais pas cru !”

Animation 3D réalisée par Lola sur After Effect avec la musique Plantasia, ( musique pour faire pousser les plantes !). 

Pour cette animation Lola s’est inspirée du style d’animation de Felix Colgrave  

Lola dessine toutes ses idées dans un carnet avant de se lancer dans un travail. Voici quelques projets réalisés cette année : 

Travail réalisé dans le cadre d’un projet photo autour de la mise en scène de légumes. Dans sa composition elle s’est amusée à packager ces légumes comme s'il s'agissait de "poupées Barbie".

Projet de créer un objet à partir d’une musique puis de décliner cet objet en stickers, flyers, etc. Lola a choisi “I Fink U Freeky” de Die Antwoord.  Elle a réalisé une grosse tête appelée Carmen à base de papier mâché, peint, avec une structure en fil de fer.  Son objectif était de faire un objet monumental auquel elle trouverait une finalité, elle a donc décidé de se rendre prochainement à la Gay Pride accompagnée de Carmen.  

La boucle d’oreille est tirée d’un tambour de batterie qu’elle avait trouvé dans la rue 1 an plus tôt !  

Lola a pour habitude de récupérer de nombreux objets et de les garder chez elle. "Une mauvaise habitude", selon elle, mais qui peut s’avérer très pratique pour les travaux manuels et la création.  

“L’art, t’en fais autre chose que de le mettre dans un placard, je ne jette presque rien”  

Workshop Mika : Ce projet était organisé avec Mika et la ville de Paris, l’objectif était de redonner des couleurs à Paris en créant des visuels créatifs pour renouveler l’affichage urbain. Le projet de Lola a été retenu et elle a eu la satisfaction de le voir affiché à plusieurs endroits dans Paris.  

“Voir ton travail affiché dans Paris, que les gens t’en parlent, c’est une sensation d’accomplissement”  

Deux travaux personnels de Lola réalisés en linogravure.

Elle dessine souvent dans des carnets et décide parfois de transformer ses créations en linogravure. 

Lola a été entourée d’art durant son enfance, sa mère est maquettiste et son père sculpteur, il a son propre atelier à la maison. L’art manuel fait partie de son quotidien  (elle se promène souvent avec un petit couteau suisse au cas où !)

“Depuis toute petite je vais au musée, au cinéma, dans les expos. Ce sont des lieux où tu peux te poser et regarder. Pendant un instant tu sors de ta vie en quelque sorte”  

Cette année de pandémie a bouleversé les habitudes de Lola. Elle qui se rend habituellement très souvent au musée ou au cinéma, s’est retrouvée chez elle et n’a pas pu renouveler ses inspirations artistiques.

“Ne pas avoir de nouvelles images ni d'inspirations en dehors de chez toi te fait rentrer dans une sorte de boucle artistique dont il faut vite ressortir pour ne pas se décourager.”

Cette année difficile n’a pas épargné Lola. Durant le 2ème confinement elle n’est pas du tout sortie et s’est contentée de travailler avec persévérance. De cette période fatigante mais aussi gratifiante, elle retient qu’il faut savoir être indulgent avec soi-même, ne pas se forcer et lâcher prise quand il le faut.  

Sur la vitre et sur le mur, Lola représente des personnages asexués, avec une émotion neutre. Elle fait vivre ses personnages dans la rue et en a réalisé au feutre lors d’urbex

Voici quelques artistes qui l’ont influencé : Claude Ponti (auteur, illustrateur) Fabrice Praegger (graphiste), Virginie Despentes (auteur), Charlotte Perriand (architecte), Claude Cahun (écrivaine, plasticienne), Shigo Ladurée (drag-queen), Saint Eugène (drag-king), pour n’en citer que quelques-uns. 

BD de Lola représentant un boxeur qui, mis KO, se retrouve dans un autre univers où il rencontre la petite fille... qu’il était plus jeune.

A travers ce personnage Lola cherche à évoquer le sujet de l’identité. Elle a réalisé cette BD à la tablette graphique directement, sans faire de croquis auparavant !

Lola adore les BD !

Très populaire, graphique et innovante dans la narration, la BD rend l’information plus accessible et c’est ce que Lola cherche : l’Art, accessible à tous.

Pour elle, en effet, Art et culture doivent pouvoir transmettre un message universel et avoir une utilité concrète.  

“L’Art et notamment la BD installent des dialogues, ils permettent également la vulgarisation de sujets très importants.”  

Certaines BD l'ont beaucoup inspirée, notamment Les rigoles et Panthère de Brecht Evens ou encore In Wave de AJ Dungo.  

Récemment elle s’est procuré deux BD : Transition de Elodie Durand et Economix de Michael Goodwin et Dan E Burr.

Lola précise qu'elle ne lit pas que des BD, en ce moment elle lit Une colère noire de Ta-Nehisi Coates et La crise de la masculinité de Francis Dupuis-Déri.

Illustration à l’encre de chine puis coloriée à la tablette graphique. Lola a réalisé cette perspective dans le cadre d’un projet à l’EPSAA, elle s’est inspirée de l’univers de Cat City Vewn

Lola réfléchit à son avenir : Comment faire ce qu’il lui plaît tout en rendant son art accessible à tous ? Comment passer des messages avec son travail et le rendre utile à tous. Elle souhaite avant tout que l’art soit une source d'informations au service des gens. Pour ses projets futurs elle souhaite pouvoir répondre à une demande tout en restant fidèle à ses idées.  

Lola est très attachée au fait de rester créative et met en avant son envie d’apprendre et de s’enrichir davantage, l’année prochaine à l'EPSAA mais également en allant voir des artistes, expos ou films.

Monotype réalisé avec des dessins de nus que Lola a récupérés d’un projet de nu effectué à l’EPSAA 

Pour Lola il faut voir l’EPSAA comme un outil pour arriver à ses fins, qu'il faut utiliser pour s’enrichir et acquérir de nombreuses connaissances et compétences. Le choix d'une école est très important, chacune propose un cursus différent et il est essentiel que celui ci vous plaise et corresponde à vos attentes.

“Il faut faire des choix et savoir pourquoi on les fait !"

Autoportrait de Lola.

Elle s'est représentée sur un Vélib, un mode de déplacement qu'elle utilise chaque jour pour se rendre à l'EPSAA